Plusieurs catégories et plusieurs émotions durant le week-end dernier… Durant la semaine, les Seniors rechaussaient les crampons et se rendaient du côté de Bursins, mercredi passé. Disons-le tout de suite, le miracle n’a pas eu lieu même si, après un quart d’heure les équipes se trouvaient dos à dos 1-1… La suite ne fut qu’un long pensum pour nos couleurs et un grand monologue pour Bursins. Au final, une énième défaite sur un score sans appel, 6-1. Vraiment dur pour nos anciens, ce championnat dans l’élite (but : Bourvil).

Dimanche matin, 10h00… Grandson… La Première équipe avait la possibilité, en cas de victoire, d’occuper seul la seconde place du groupe, suite au match nul d’Orbe, la veille. De nombreux absents dans nos rangs, que ce soit sur blessures récentes ou plus anciennes mais également pour cause de maladie. C’est donc, seulement à 12, que les Corbeaux partaient au combat. On peut parler de combat dans cette rencontre tant l’état général de la pelouse était indigne. Il aurait juste pu être homologué pour un match de Rugby et encore… Malgré ces conditions, d’emblée, nos couleurs prenaient le match à leur compte et se montraient dangereuses sur plusieurs occasions mais à chaque fois… une latte ou de véritables exploits du portier adverse… venaient contrecarrer nos plans. A la mi-temps, toujours 0-0. Le jeu s’équilibra à la reprise et sur leur seconde tentative, les locaux parvenaient à ouvrir la marque, à la 68ème. La mission se compliquait, ce d’autant plus que Flavio devait sortir sur blessure (absence d’un mois…). Mais les Corbeaux ont de l’orgueil, du courage et ne s’avouent JAMAIS vaincus. Tant qu’il y a de l’espoir, il faut y croire. Cependant, les minutes défilaient et le manque de réussite nous collait toujours à la peau mais, à la 88ème, Ken protégeait bien son ballon dans la surface de réparation et se faisait, une nouvelle fois, “sécher”… Penalty de l’espoir… Ayoub prenait ses responsabilités et, enfin, les filets tremblaient. Les Corbeaux devaient et surtout voulaient aller chercher la victoire. Sur un ultime centre, la balle se retrouvait déviée par la main d’un défenseur adverse… Sanction, nouveau Penalty. C’est une nouvelle fois Ayoub qui posait la balle à 9 mètres, s’élançait et voyait son envoi dévié par le dernier rempart mais, plus prompt, parvenait à poursuivre et loger ce “foutu cohu” au fond des goals. Victoire compliquée mais pas volée sur l’ensemble de la rencontre. Il n’y aura pas d’équipes faibles lors de ce second tour. Les 3 premiers en font l’expérience chaque week-end et le mental sera important, peut être même déterminant, pour accrocher les places de finalistes (buts : Ayoub 2x).

Pour terminer, la seconde garnison était du côté d’Arnex dimanche après-midi. Est-ce le fait de jouer l’après-midi, contre les avants-derniers du classement ou le soleil rayonnant… Toujours est-il que les rouge et noir ont fourni une bien pâle prestation. Dépassée dans les duels, n’arrivant pas à emballer la rencontre, l’équipe se faisait surprendre à 2 reprises avant la demie-heure. 2 réussites amenées de la même manière avec ce manque d’agressivité défensive qui pesait lourd à la pause (2-0). Chacun se disait que tout allait changer après le thé et, enfin, les Corbeaux mettaient le bec à la fenêtre en se montrant plus offensif mais ne parvenant pas à accrocher le cadre. Pire encore, Arnex en ajoutait un troisième en fin de match. Rien à retenir de cette rencontre pour nos couleurs. Elle doit, au mieux, servir à se remettre en question et effectuer les corrections nécessaires car cette équipe a du potentiel et de l’envie mais, en ce dimanche, ces qualités étaient, visiblement, restées au vestiaire.